Persona1_edited.png
Axeleo Capital logo_officiel2_edited.png

J’encourage toutes les entreprises à établir leur bilan carbone, et surtout,
leur plan d’action

La stratégie climat d'Apicil

- Cecile Rioux • Responsable Achats

APICIL est avant tout une société Rhône-Alpine. Elle gère à la fois les mutuelles, la prévoyance et les retraite. Apicil est résolument engagée à accompagner ses adhérents à chaque étape difficile de leur vie. Grâce à une équipe totalement dévouée à sa mission, Apicil se veut être l’incubateur social permettant à chacun de bénéficier du suivi et du financement nécessaire à la mise en oeuvre de ses projets.

employees.png

Nombre d'employés

2 180

sector.png

Secteur d'activité

Assurance

poste.png

+ Gros poste d'émission

Mobilités pro

Pourquoi avez-vous décidé d’accélérer votre transition bas-carbone ?

Apicil a décidé d’accélérer sa transition bas-carbone pour plusieurs raisons.


Tout d’abord parce que, étant un groupe de protection sociale, nous sommes traditionnellement bien positionnés sur le volet sociétal de la RSE, et souhaitons nous engager plus fortement sur son volet environnemental. C’est ainsi que, déjà habitués à travailler avec la Métropole de Lyon sur des sujets sociétaux, nous avons signé en 2019 sa charte Plan Climat, ce qui nous a permis d’accélérer notre engagement sur les enjeux environnementaux. C’était ainsi l’occasion d’entériner notre volonté d’avancer sur ces sujets.


Ensuite, nous nous sommes engagés en vue de devancer les réglementations environnementales pour les entreprises, et afin de faire notre part face à l’accélération du réchauffement climatique et des catastrophes liées.

Apicil a décidé d’accélérer sa transition bas-carbone pour plusieurs raisons.


Tout d’abord parce que, étant un groupe de protection sociale, nous sommes traditionnellement bien positionnés sur le volet sociétal de la RSE, et souhaitons nous engager plus fortement sur son volet environnemental. C’est ainsi que, déjà habitués à travailler avec la Métropole de Lyon sur des sujets sociétaux, nous avons signé en 2019 sa charte Plan Climat, ce qui nous a permis d’accélérer notre engagement sur les enjeux environnementaux. C’était ainsi l’occasion d’entériner notre volonté d’avancer sur ces sujets.


Ensuite, nous nous sommes engagés en vue de devancer les réglementations environnementales pour les entreprises, et afin de faire notre part face à l’accélération du réchauffement climatique et des catastrophes liées.

Quel est votre bilan carbone ?

Notre bilan carbone pour l’année 2019 se répartit de la manière suivante :

- Déplacements domicile travail : <40%
- Energie des bâtiments : 20%
- Autres : 40% (locaux, déchets de bureau, etc.)

À noter que nous avons choisi de ne pas inclure les achats et investissements dans ce diagramme.

En effet, les émissions liées à ces deux postes d’émissions sont calculées à partir de ratios monétaires et ne permettent pas de prendre en compte les fournisseurs vertueux.


Axeleo_bilan.png

Suite à la réalisation de votre bilan carbone, quelle stratégie pour le climat avez vous établie ?

Nous souhaitons nous engager fortement d’ici 2025, en baissant nos émissions de 25%. Pour ce faire,

nous avons plusieurs axes d’actions :


Déplacements domicile travail :


Nous allons favoriser le télétravail et mettre en œuvre plusieurs actions en faveur des déplacements écologiques (vélo électrique, voitures propres, etc.).

De plus, nous allons affiner d’année en année nos méthodes de calcul pour avoir plus de précisions sur nos émissions et les leviers que nous pouvons actionner afin de les réduire. En effet, pour notre bilan carbone 2019, nous avons calculé les émissions liées aux déplacements domicile-travail à partir des données que nous avions à notre disposition (adresses des collaborateurs, etc.) et non pas à partir d’un questionnaire collaborateurs qui nous aurait fourni des données plus précises.


Energie des bâtiments :


Nous allons essayer d’arriver à un mix 100 % énergie verte. Nous en sommes pour l'instant à 40% d’énergie verte labellisée.

De plus, nous nous engageons dans la responsabilisation des utilisateurs pour faire des économies d’énergie.

Enfin, nous avons prévu de déménager en 2024 dans la tour en construction To-Lyon qui sera certifiée HQE excellent et BREEAM. Cela va nous permettre de suivre et piloter notre consommation dans les bureaux grâce à des capteurs qui vont y être installés et de réaliser de grosses économies d’énergie.


Achats :


Cela fait une dizaine d’années que nous faisons des petits gestes chez Apicil (tri, recyclage, imprimantes partagées plutôt qu’individuelles, etc.) pour une meilleure maîtrise de notre empreinte sur le poste de travail. De même, nous achetons des appareils électroniques à faibles émissions et privilégions depuis toujours les fournisseurs locaux, avec au moins 50% des fournisseurs basés en région lyonnaise pour sites lyonnais.

Maintenant que nous avons réalisé notre bilan carbone, nous allons poursuivre cette politique d’achats responsables et continuer à exiger dans nos cahiers des charges que nos fournisseurs présentent leur stratégie RSE. De plus, nous souhaitons désormais aller plus loin en demandant à nos 100 premiers fournisseurs, qui sont des grosses structures, de réaliser leur Bilan Carbone. Comme la loi ne l'oblige pas, nous sommes conscients que certains fournisseurs refuseront, mais nous souhaitons néanmoins lancer cette dynamique.


Communication interne :


Enfin, nous voulons impliquer et sensibiliser tous les collaborateurs du groupe Apicil via la mise en place d’une communauté climat composée d’une quarantaine de référents climat, qui a été lancée en novembre 2021.

Nous souhaitons nous engager fortement d’ici 2025, en baissant nos émissions de 25%.

Quel est ton rôle, et comment êtes-vous organisés pour porter ce chantier ?

J’ai été nommée responsable du plan climat, en plus de mes fonctions de responsable achats, également parce que les achats ont un impact important que nous n’avons pour le moment pas pris en compte dans notre bilan carbone, mais sur lequel nous travaillons, y compris en impliquant nos fournisseurs dans l’établissement de leur propre bilan carbone. 


Nous souhaitons impacter notre écosystème de façon vertueuse, afin d’engager rapidement une baisse d’impact sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Je travaille sur le sujet avec notre Directeur de la Stratégie, qui porte le sujet RSE dans son ensemble, et je fais partie du comité RSE. 


J’interviens également devant les différentes instances de décision du groupe (Comex, Codir) mais aussi devant les Instances représentatives du personnel qui sont une des parties prenantes du Groupe.. 


Enfin, j’anime la communauté des référents climat, qui a pour mission de diffuser nos actions dans tous les services et toutes les entités du groupe. Ce sont déjà 40 personnes impliquées dans ce mouvement, dont certaines ont suivi une formation, et à qui nous allons proposer divers outils pour agir (formation, kit de communication, liens sur des sites, bibliothèque ressources etc…). Nous nous associons en mars avec le Cyber clean up day pour améliorer notre empreinte numérique.

Quel est LE conseil que tu donnerais à toutes les entreprises qui souhaitent travailler à la réduction de leur empreinte carbone ?

Et bien je dirais qu’il faut dans un premier temps, comme nous l’avons fait, faire un état des lieux, pour savoir d’où l’on part avant de dire où l’on veut aller. 


Pour cela, la plateforme WeCount est une grande aide car facile d’utilisation, et j’encourage toutes les entreprises à établir leur bilan carbone, et surtout, leur plan d’action, afin que nous soyons tous au rendez-vous du grand défi climatique qui nous attend !