top of page
  • Margot Piau-Moreau

Outil Bilan Carbone : comment bien choisir ?



Personne qui entre ses données dans son logiciel bilan carbone


Vous vous lancez dans la décarbonation ? Plusieurs options s’ouvrent à vous : externaliser, internaliser, fichier Excel ou logiciel de comptabilité carbone. Comment s’y retrouver parmi toutes ces possibilités ? Nous vous aidons à y voir plus clair.



C’est décidé, vous voulez calculer le bilan carbone de votre entreprise. Vous voilà maintenant face à un choix fondamental : quel outil choisir pour vous assister ? 


Peu importe qu'il soit réalisé en interne ou par un prestataire, vous devrez vous doter d’un outil qui vous accompagnera tout au long de votre projet de décarbonation. Pour suivre vos émissions mais aussi pour mesurer vos progrès. Aujourd'hui, l'offre se divise entre les tableurs Excel et les plateformes SaaS.


Comment choisir l’outil qui vous conviendra le mieux ? En évaluant votre besoin et en comparant les solutions du marché grâce à des critères qualité. Voici les options qui s’offrent à vous.



Au programme : 



Un bref rappel sur le bilan carbone  



Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons rapidement ce qu’est le bilan carbone.


Le bilan carbone (ou bilan GES) permet de quantifier les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre (ou GES) d’une entreprise et de toute sa chaîne de valeur. 

Il comprend trois scopes

  • Le scope 1 : émissions directes liées aux sources de combustion (fuel, gaz, etc.)

  • Le scope 2 : émissions indirectes liées aux consommations d’énergie (électricité, vapeur, froid, etc.).

  • Et le scope 3 : émissions indirectes produites en amont et en aval de la chaîne de production. Par exemple, l’achat de matières premières.


Au niveau réglementaire, la loi Grenelle II de juillet 2010 impose la réalisation du bilan d'émissions de gaz à effet de serre (BEGES) pour :

  • Les organisations de plus de 500 salariés (250 dans les DOM-TOMs) ;

  • Les communes et EPCI de plus de 50 000 habitants ;

  • Les services de l'État et les établissements publics de plus 250 agents.


De plus, la directive CSRD impose aux grandes entreprises, PMEs et ETIs de publier annuellement leur rapport extra-financier depuis janvier 2024. Le bilan carbone est un des éléments de reporting.



Les types d’outils pour réaliser son bilan carbone



Fichier Excel ou logiciel, quelle option choisir ?


La première étape est de choisir entre l’utilisation d’un fichier Excel ou d’un logiciel de comptabilité carbone.



Tableur Bilan Carbone® Excel de l’Association Transition Bas-Carbone (ABC)


Le tableau Bilan Carbone® a été développé par l’Association pour la transition Bas-Carbone (ou ABC).  L’ABC sensibilise, forme et donne des moyens d’action concrets aux organisations et aux citoyens pour réussir leur transition bas-carbone. Elle est entre autres à l’origine de la méthode Bilan Carbone®, une des méthodologies permettant de réaliser son bilan d'émissions de gaz à effet de serre.


Le tableur Bilan Carbone® permet de mesurer et de rapporter vos émissions d’équivalent CO2. Pour l’utiliser en interne, vous devez être formé par l’ABC. Cette formation vous permet aussi d’être accrédité Bilan Carbone®. 


Le tableur de l’ABC adapté aux petites entreprises qui veulent se former à la méthode Bilan Carbone® et qui souhaitent internaliser la compétence. 


Vous y retrouverez les différentes catégories d’émission : fret, achats de produits et services, énergie, etc.  Vous pourrez aussi visualiser les données sous forme de graphiques basiques.


Le fichier est compatible avec le GHG Protocol, le BEGES et le CDP (Carbon Disclosure Project). 


Avantages

Inconvénients

Gratuité

Temps de prise en main de plusieurs heures

Modèle Excel éprouvé par des centaines d’entreprises et prêt à l’emploi

Limité pour les organisations de plus de de 100 salariés ou ayant plus d’une cinquantaine de données à collecter

Conformité avec la méthode Bilan Carbone

Module de simulation de son plan d’action limité


Construire votre propre fichier Excel 


Un fichier Excel peut être adapté pour un premier bilan carbone. Néanmoins, votre outil sera limité si vous souhaitez construire votre plan d’action et le suivi de vos émissions de gaz à effet de serre sera plus difficile.


Avantages

Inconvénients

Gratuité

Difficile à déployer dans des organisations complexes (multi-sites, multi-produits)

La facilité de mise en œuvre pour les petites organisations

Difficile de suivre un plan d’action


Difficile de suivre les émissions année après année et comprendre les évolutions


Impossible d’importer des données en masse dans Excel





Plateforme SaaS : différents types de logiciel en fonction de votre besoin 


Les logiciels de comptabilité carbone sont idéal pour les entreprises d’au moins 100 salariés. 


Pourquoi ? Parce qu’elles travaillent avec de gros volumes de données et doivent évaluer leurs actions pour leur reporting.


Comparé aux fichiers Excel, un logiciel de comptabilité carbone robuste permettra à l’entreprise de :

  • Fiabiliser les données, via un workflow de collecte et validation des données ;

  • Mobiliser facilement ses collaborateurs pour la collecte des données et la construction du plan d’action ;

  • Réaliser un reporting précis (par site, par produit ou par business unit de son organisation) ;

  • Définir et quantifier des scénarios de plan d’actions (émissions de CO2e évitées, coûts, faisabilité) puis d'arbitrer sur les actions à mettre en place ;

  • Suivre l’évolution de son bilan carbone chaque année pour identifier les augmentations ou les baisses d’émission par poste, par site ou par produit. 

  • Identifier les évolutions liées à des changements de périmètres ou méthodes de calcul ;

  • Contribuer au reporting extra-financier de son entreprise, comme celui de la CRSD et le volet ESRS E1.


En bref, ces plateformes vous permettent de collaborer plus facilement, de visualiser vos données en un clin d'œil et de calculer vos émissions de GES avec précision.


Avantages

Inconvénient

Robustesse et fiabilité des résultats

Prix

Capacité à construire différents scénarios d’actions, à les comparer et à arbitrer

En fonction de l’outil choisi, capacité à personnaliser l’outil à ses spécificités et son secteur d’activité

Facilité d’utilisation et précision


Facilité de collaboration


Facilité d'analyse et de mise à jour des données




Évaluer son besoin pour bien choisir sa plateforme SaaS



Si votre choix se porte sur un logiciel de comptabilité carbone, il faut d’abord évaluer vos besoins et vos critères de sélection. Nous vous conseillons d’évaluer en priorités ces 5 éléments : 



Ergonomie et capacité à mobiliser vos contributeurs


En fonction du profil des utilisateurs, de leur nombre et de leur niveau d’implication, il faut vous assurer de trois critères : 

  • L’ergonomie de votre outil pour un public non-expert qui n’utilisera le logiciel que quelques jours par an, et devra le prendre en main facilement ;

  • Des différents niveaux de droits disponibles pour pouvoir calquer l’organisation prévue pour la collecte des données ;

  • La mise en place de workflows de validation des données.



Capacité à intégrer les spécificités de votre secteur


Est-ce que votre outil de bilan carbone propose des méthodes de calcul et facteurs d’émission spécifiques à votre secteur ?


Au-delà de la base ADEME, il existe des bases de facteurs d’émission sectorielles indispensables pour un bilan carbone précis, par exemple Ecobalyse pour le Textile, Inies pour le BTP ou encore Agribalyse pour l’agroalimentaire.



Reporting 


Le reporting proposé doit être adapté à vos besoins. Est-ce que chaque filiale peut accéder à son reporting carbone ? Pouvez-vous alimenter votre reporting CSRD avec l’outil ? Ce sont des questions à vous poser en amont.



Granularité du calcul du bilan carbone pour les organisations complexes 


Si votre entreprise est présente dans plusieurs pays et est organisée selon plusieurs niveaux (par pays, région, site, etc.), il faut que le logiciel puisse retranscrire cette organisation.



Capacité à produire une ACV Carbone 


Enfin, l’outil est-il capable de proposer un reporting à l’échelle d’un produit ou d’une famille de produits ? Par exemple, dans l’industrie du textile et de l’habillement, il faut être apte à fournir un bilan GES pour chaque référence produit avec une décomposition des différentes étapes de production. 


Découvrez ici comment Eric Bompard à élaborer un reporting carbone à l’échelle de chaque produit !



Comment s’assurer de la fiabilité du logiciel ?



Les 7 modules indispensables à votre logiciel bilan carbone  


Comment évaluer la qualité d’un logiciel de comptabilité carbone ? 


Selon nous, les modules suivants doivent être présents pour vous garantir un bon niveau de performance : 


  • Cartographie : Visualisation de l'empreinte carbone d'une organisation et répartition par activité, processus ou localisation pour identifier les principales sources d'émissions.

  • Collecte des données : Permettre la saisie manuelle ou l'importation de données via CSV ou API (en incluant un workflow de validation pour assurer leur exactitude).

  • Analyse des résultats : Transformation des données collectées en insights, capacité à montrer les tendances d'émissions et à comparer les performances aux benchmarks ou objectifs.

  • Trajectoire : Projection des émissions futures basée sur les données historiques et les actions prévues, pour évaluer la trajectoire vers les objectifs de réduction.

  • Plan d’action : Possibilité de développer des stratégies et des initiatives pour réduire les émissions identifiées lors de la cartographie et de l'analyse.

  • Mise à jour du bilan carbone : Processus régulier de réévaluation et mise à jour du bilan carbone pour refléter les changements opérationnels, les améliorations de l'efficacité et l'impact des actions mises en œuvre.

  • Reporting. 


Un bon logiciel offre des fonctionnalités pour couvrir l’ensemble du processus de reporting. S'il le facilite, c'est encore mieux ! Mais ces modules ne sont pas les seules critères à prendre en compte.



Quels critères pour valider son choix ?


Pour vous guider dans votre choix de l’outil, nous vous proposons quelques critères qui font la différence :


  • Robustesse méthodologique en vérifiant la conformité du logiciel. L’ABC évalue la performance des logiciels et leur attribut une note. Elle se base entre autre sur la méthodologie, l'intégrité des calculs ou les bases de facteurs d'émission ;

  • Aide à la saisie dans toute la plateforme et le support par l’éditeur en cas de question ;

  • Ergonomie et dimension collaborative pour impliquer un maximum d'utilisateurs et déployer un workflow de validation fluide. Une bonne ergonomie facilite aussi la prise en main et garantit son accessibilité même aux collaborateurs les moins technophiles !

  • Transparence pour connaître les méthodes de calcul et les facteurs d’émission utilisés ;

  • Traçabilité pour suivre la collecte des données, leur validation et les modifications sur le long-terme ;

  • Disponibilité de méthodes de calcul et facteurs d'émission propres à votre secteur ;

  • Personnalisation de la collecte des données et du reporting pour construire un outil de pilotage sur mesure pour votre entreprise ;



Et en bonus : la possibilité de sensibiliser et collecter les données directement auprès de vos collaborateurs !


Enfin, l’accompagnement humain reste primordial pour structurer votre bilan carbone, choisir les bonnes méthodes de calcul et les bons facteurs d’émission.  Vous pouvez par exemple vérifier l’expertise de l’éditeur sur votre secteur d'activité et sa méthode d'accompagnement !





Comment utiliser un logiciel de comptabilité carbone ?



Réaliser votre bilan GES avec une plateforme SaaS s’organise autour de 8 étapes. Cette méthode vous aidera à réussir votre reporting.



Étape 1 : La configuration du bilan carbone


Vous devez d'abord configurer votre cartographie des flux en définissant :

  • Le périmètre organisationnel (pays, régions, sites, etc.) ;

  • Le reporting produit (famille de produits, sous-familles, références, etc.) ;

  • Les critères complémentaires d’analyse (noms de fournisseurs, business units, typologie de salariés, etc.). 


Cette étape est clé dans la réussite de votre reporting. Votre objectif est de trouver l’équilibre entre le niveau de reporting souhaité (par exemple un reporting par référence produit dans le textile) et la disponibilité réelle des données dans votre entreprise.



Étape 2 : Le choix de méthodes de calculs et des facteurs d’émission


Pour chaque poste d'émission, vous devez déterminer la méthode de calcul en fonction de la précision du résultat souhaité, de l’accessibilité des données et de l’importance de ce poste dans votre bilan carbone. 





Vous devez ensuite définir le facteur d’émission le plus pertinent. Pour certains postes d’émissions, vous pouvez vous appuyer sur les bases de données sectorielles comme Agribalyse ou Ecobalyse. 


Si vous n’avez pas encore l’expertise pour exploiter ces bases de données, n’hésitez pas à appuyer sur votre consultant pour trouver le facteur d’émission le plus adapté !



Étape 3 : Intégration des données déjà disponibles au format Excel ou dans vos ERP


Avez-vous déjà des données disponibles dans des fichiers consolidés ? 

Si c’est le cas, vous pouvez vérifier et adapter le format des fichiers pour pouvoir les intégrer en masse dans la plateforme. 


Jusqu’à 90% des données peuvent être importées au format Excel pour les entreprises ayant des centaines de sites et centaines de références produits !





Étape 4 : Lancement de la collecte des données auprès des contributeurs


Avant de lancer la collecte des données manquantes, il faut identifier le collaborateur ou fournisseur qui devra saisir la donnée et le responsable qui devra la valider. 


Même si votre logiciel de comptabilité carbone facilite la collecte des données (par des emails de relance par exemple), nous vous conseillons de lancer une campagne d’information pour sensibiliser vos collaborateurs à la comptabilité carbone et expliquer le contexte du projet. 





Étape 5 : Analyse des résultats


Les plateformes de comptabilité carbone permettent d’analyser vos résultats de nombreuses manières, par exemple : 

  • Analyse globale pour identifier vos principaux postes d’émissions ;

  • Analyse détaillée des sous-catégories de postes d’émissions ;

  • Comparaison de l’impact carbone de chacun des produits et des activités de votre entreprise (ACV Carbone) ;

  • Comparaison de l’impact carbone en fonction des pays, des régions, des sites ;

  • Etc.


Mais comme chaque entreprise a ses spécificités, votre logiciel doit être capable de construire des graphiques personnalisés. C’est le cas de la plateforme WeCount !



Étape 6 : Définition d’une trajectoire de réduction


Pour mettre en place votre plan d’action, vous devez définir votre trajectoire de réduction fondé sur l’analyse de votre bilan carbone. Pour cela, il faut déterminer votre objectif de réduction à 10 ou 15 ans. 





Pour savoir comment fixer des objectifs de réduction SBTi, consultez notre article sur le sujet.



Étape 7 : Élaboration du plan d’action


Maintenant que vous avez déterminé votre trajectoire de réduction, vous pouvez définir votre stratégie de décarbonation. 


Trois évolutions sont à intégrer dans votre plan d’action : 

  • Les évolutions de votre activité telles que l’évolution du nombre de produits vendus ou du nombre de salariés. Avant d’évaluer l’impact de vos actions, il est important de simuler l’impact de l’évolution de votre activité sur votre empreinte carbone ;

  • Les évolutions exogènes comme l’évolution du mix énergétique dans vos différents pays. Ces facteurs sont indépendants de votre volonté, mais ils peuvent avoir un impact significatif sur votre bilan carbone. ;

  • Les actions de réduction. Nous vous recommandons d’organiser des ateliers de travail sur les principaux postes d’émissions pour identifier les actions à mettre en place. Vous pouvez ensuite simuler leur impact, leur coût et faisabilité dans la plateforme.





Dernier conseil : pensez à regrouper les actions en projets pour faciliter l'analyse globale de l'impact de votre stratégie.



Étape 8 : Suivi du plan d’action et des émissions chaque année


Dernière étape, suivre chaque année vos émissions de CO2e et l’impact des actions mises en place. Cela vous permettra d’optimiser votre stratégie de décarbonation. 


Lors de la comparaison des bilans carbone entre eux, il faut prendre en compte et comprendre les types d’évolution, à savoir : 

  • Périmètre organisationnel (comme un nouveau site générant des émissions) ;

  • Périmètre de reporting (tel que l’intégration de nouveaux postes d’émissions non mesurés dans les précédents bilans carbone) ; 

  • Méthode de calcul

  • Facteurs exogènes (exemple : évolution du mix électrique) ; 

  • Évolution effective des émissions de CO2e. 


Selon l'analyse des d'écarts vos enjeux de reporting, vous devrez peut-être mettre à jour les bilans carbone des années précédentes. Cela vous permettra de comparer vos émissions à périmètre constant et de suivre l'évolution de votre empreinte carbone dans le temps.


En suivant ces 8 étapes, vous vous assurez de réaliser un bilan carbone fiable, de définir une trajectoire de réduction et un plan d’actions adapté à votre entreprise. La réussite de votre reporting dépendra de la qualité de vos données et de la pertinence des méthodes de calcul et facteurs d’émission choisis !



Vous êtes une PME, une ETI ou une filiale d’un grand groupe qui souhaitent s'engager dans la réduction de leur empreinte carbone ? 


Adoptée par plus de 300 entreprises, la plateforme WeCount fait partie des références. Elle compte d’ailleurs parmi les meilleures solutions notées par l'ABC ! 


Cependant, nous vous conseillons de comparer trois solutions de comptabilité carbone pour faire le meilleur choix possible. Nous vous invitons aussi à vérifier que le logiciel correspond à vos besoins et à vos critères de sélection.


C’est pourquoi nous vous proposons une démonstration personnalisée. Vous pourrez également échanger avec nos clients pour bénéficier de leur retour d'expérience !


Pour en savoir plus, contactez-nous !


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page