Persona1_edited.png
Axeleo Capital logo_officiel2_edited.png

Il ne faut pas avoir peur de se lancer, et ne pas hésiter à se faire accompagner

La stratégie climat de Bayer

- Stéphanie Le Houérou • Experte en Développement Durable

Bayer est une entreprise des sciences de la vie qui a plus de 150 ans d'histoire et des compétences clés dans les domaines de la santé et de l'agriculture. Grâce à leurs produits innovants, ils contribuent à trouver des solutions à certains des principaux défis de notre époque.

employees.png

Nombre d'employés

3 255 (en France)

sector.png

Secteur d'activité

Pharmaceutique

poste.png

+ Gros poste d'émission

Fret

Pourquoi avez-vous décidé d’accélérer votre transition bas-carbone ?

Le Groupe Bayer a pris des engagements forts en matière de durabilité, en décembre 2019, en prévoyant notamment d’atteindre la neutralité carbone de ses activités à horizon 2030. Si nous tenons nos objectifs, nous serons alors alignés sur une trajectoire de 1,5°C selon les Science-Based Targets. Nous allons également réduire drastiquement les émissions tout au long de notre chaîne de valeur.


Pour y contribuer, Bayer France repensera ses façons de travailler en privilégiant le télétravail, limitant les déplacements et développant le parc de véhicules hybrides rechargeables ou électriques, mettra en œuvre des mesures d'efficacité énergétique, passera à 100 % d'électricité renouvelable et compensera les émissions restantes grâce à une capture du carbone améliorant la biodiversité.


Les engagements prévoient par ailleurs la réduction de l’empreinte environnementale de l’agriculture. Bayer vise ainsi à réduire tant les émissions de gaz à effet de serre - par kilogramme de cultures produites sur les principaux marchés agricoles – que l'impact environnemental de la protection des cultures de 30 % d'ici 2030.

Le Groupe Bayer a pris des engagements forts en matière de durabilité, en décembre 2019, en prévoyant notamment d’atteindre la neutralité carbone de ses activités à horizon 2030. Si nous tenons nos objectifs, nous serons alors alignés sur une trajectoire de 1,5°C selon les Science-Based Targets. Nous allons également réduire drastiquement les émissions tout au long de notre chaîne de valeur.


Pour y contribuer, Bayer France repensera ses façons de travailler en privilégiant le télétravail, limitant les déplacements et développant le parc de véhicules hybrides rechargeables ou électriques, mettra en œuvre des mesures d'efficacité énergétique, passera à 100 % d'électricité renouvelable et compensera les émissions restantes grâce à une capture du carbone améliorant la biodiversité.


Les engagements prévoient par ailleurs la réduction de l’empreinte environnementale de l’agriculture. Bayer vise ainsi à réduire tant les émissions de gaz à effet de serre - par kilogramme de cultures produites sur les principaux marchés agricoles – que l'impact environnemental de la protection des cultures de 30 % d'ici 2030.

Quel est votre bilan carbone ?

Chez Bayer France nous réalisons des bilans carbone depuis plusieurs années déjà et depuis 2014, la réalisation de ces BEGES a été internalisée.

Axeleo_bilan.png

Suite à la réalisation de votre bilan carbone, quelle stratégie pour le climat avez vous établie ?

Nous avons identifié 3 leviers d’action représentant chacun 1/3 de nos émissions : organisation, énergie et fret.


Organisation

Nous anticipons de réduire de moitié les déplacements domicile-travail grâce au télétravail. Nous disposons en effet d’un nouvel accord de télétravail plus souple et plus inclusif qui permet aux salariés qui le souhaitent de réaliser jusqu’à 100 jours de télétravail par an.

En complément et en ce qui concerne les déplacements professionnels, nous avons un objectif de réduction de 50% des émissions qui y sont liées d’ici 2025.

Nous avons par ailleurs engagé l’électrification de notre flotte automobile qui compte environ 1000 véhicules afin de passer à des véhicules hybrides rechargeables ou électriques. Nous formerons par ailleurs à l’éco-conduite les collaborateurs qui continuent à utiliser des véhicules thermiques. Ce chantier a été lancé il y a quelques mois.


Energie

Tout d’abord, nous misons beaucoup sur l’efficacité énergétique de nos sites et l’énergie décarbonée.

Pour l’efficacité énergétique, nous avons déjà deux sites de production certifiés ISO 50001, et notre centre de recherche de la Dargoire est en cours de certification. En ce qui concerne les sites tertiaires, nous disposons de certifications BREEAM in Use.

Pour l’énergie verte, nous comptons passer à 100% d’électricité issue de sources renouvelables, qu’elle soit achetée ou produite, comme sur notre site de Boissay en Eure et Loire qui a installé des panneaux photovoltaïques.


Fret

L’entité Bayer SAS s’est engagée en 2019 dans l’initiative Fret 21 portée par l’ADEME. Nos objectifs portent sur la généralisation du report modal, le recours à des transporteurs labellisés ainsi que l’optimisation du taux de chargement.


Enfin, de manière plus transversale, nous avons un accord d'intéressement avec des objectifs en termes de réduction des émissions de CO2 et de biodiversité depuis plusieurs années, ce qui est assez engageant pour les salariés.

Il ne faut pas avoir peur de se lancer en commençant modestement et ne faut pas hésiter à se faire accompagner !

Quel est ton rôle, et comment êtes-vous organisés pour porter ce chantier ?

Les objectifs de réduction des émissions de GES ont été établis au niveau du Groupe Bayer, puis nous avons établi notre feuille de route au niveau de la filiale France avec les leviers d’action évoqués précédemment.


Pour chacun d’entre eux nous travaillons avec les différentes équipes concernées. Par exemple, nous avons participé au groupe de travail mené par le service flotte automobile, aux côtés des équipes RH, pour la réduction des émissions de GES liées au parc de véhicules de société.


Depuis fin 2019, une communauté énergie, composée d’une trentaine de personnes, permet de partager nos expériences et bonnes pratiques, mais aussi nos questionnements sur ce sujet si complexe ! Par exemple, nous avons échangé sur le déploiement du Décret Tertiaire récemment. Cette communauté m’est également précieuse afin de colliger tous les éléments de la comptabilité carbone pour les différents sites.

Quel est LE conseil que tu donnerais à toutes les entreprises qui souhaitent travailler à la réduction de leur empreinte carbone ?

Cela peut faire peur de parler de bilan d’émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, il ne faut pas hésiter à faire un état des lieux, quitte à se lancer modestement avec les scopes 1 et 2, pour ensuite étoffer avec le scope 3. Et il ne faut pas hésiter à se faire accompagner.


J’ai beaucoup apprécié l’accompagnement WeCount. Même si j’étais déjà formée au bilan carbone et que j’avais déjà commencé à travailler sur le scope 3, mes échanges avec mon coach étaient très constructifs et m’ont permis de ne pas perdre trop de temps avec les postes qui ne sont pas impactants pour nous. En outre, les échanges avec les autres participants de la Promotion Climat étaient très intéressants : nous avons ainsi pu parler de forfait mobilités durables et d’autres sujets qui nous concernaient.


Pour résumer, je dirais qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer en commençant modestement et ne faut pas hésiter à se faire accompagner !