L'exemple de la transition bas-carbone de EDF


La stratégie climat de EDF

“La gouvernance est au cœur du succès d’une transition bas carbone, il

faut que le CEO lui-même soit convaincu !”


Rémi Bussac - Chef de mission climat



EDF est une entreprise française de production et de fourniture d’électricité. L’entreprise est le premier producteur et le premier fournisseur d’électricité en France et en Europe.



167 157

collaborateurs dans le monde



Secteur d’activité :

Fournisseur d’énergies et de services



+ gros poste d'émissions :

Les émissions de gaz fournies aux particuliers




Pourquoi vouloir accélérer la transition bas carbone de EDF ?


Aujourd’hui, nous sommes le plus gros producteur d’électricité sans émission directe de CO2 au monde. Nous sommes aussi le plus gros producteur d’énergie renouvelable en Europe.


Pour en arriver là, nous sommes passés par des prises de conscience fortes :

👉 L’entreprise a mis en place son premier bilan carbone en 2011, avant que la réglementation ne l’exige. A ce moment là, encore très peu d’entreprises faisaient leur bilan carbone.

👉 En 2015, lors de la COP21 et avec les accords de Paris. Nous commençons à nous fixer des objectifs quantitatifs sur le bilan carbone EDF et la trajectoire que nous voulions mettre en place (sur nos émissions directes seulement).

👉 En 2017, un événement bouscule nos priorités. EDF est identifié comme un des plus gros émetteur de gaz à effet de serre en comptabilisant son SCOPE 3 dans son bilan carbone.


Nous plaçons rapidement le climat au cœur de notre stratégie et entamons une décarbonation forte du Groupe EDF. Depuis, nous sommes fiers d’avoir gagné de belles médailles :

  • Nous avons rejoins le mouvement de la SBTi (Science-Based Target Initiative). L’initiative a certifié nos objectifs de réduction d’émissions de CO2 comme s’inscrivant dans une trajectoire permettant de limiter l’augmentation de la température mondiale bien en dessous des 2°C d’ici la fin du siècle.

  • Pour la 4ème année consécutive, nous sommes classé A par la CDP (Carbon Disclosure Project).

Nous valorisons la transparence en rendant publics nos bilans carbone annuels, en français et en anglais sur notre site (en incluant bien sur le scope 3 depuis 2017).


Mais nous ne comptons pas en rester là.


Nous avons introduit l’idée de construire un avenir énergétiquement neutre en CO2 dans l’ADN de EDF. Cette idée s’est concrétisée lorsque nous l’avons votée en Assemblée Générale et que nous avons inscrit notre raison d’être dans les statuts de l’entreprise.



Quel est le bilan carbone EDF actuellement ?


Nous évaluons la transition bas carbone d’EDF avec le GHG Protocole :

  • Scope 1 : 27 millions de tonnes d’émissions

  • Scope 2 : 0,3 million de tonnes d’émissions

  • Scope 3 : 102 millions de tonnes d’émissions

Nous sommes fournisseur de gaz naturel à des particuliers, c’est pour cela que notre Scope 3 est si élevé. C’est d’ailleurs toute la difficulté : nous avons du fixer des objectifs de réduction à l’horizon 2030 sur ce poste d’émission.



Quelle stratégie pour le climat avez-vous établie pour la transition bas carbone de EDF ?


Le plan de transition climatique d’EDF intègre un volet de gouvernance très fort et est articulé autour de 3 axes :

  1. Réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à les rendre nulles ou quasi nulles d’ici 2050. Parmi nos engagements : nous ne produirons plus d’électricité à base de charbon d’ici 2030, nous allons verdir nos réseaux de chaleur et favoriser le thermique décarboné.

  2. Adapter les installations du Groupe aux changements climatiques.

  3. Développer les usages de l’électricité décarbonée pour les particuliers, entreprises et collectivités locales. Pour cela, EDF accompagne ses clients vers la décarbonation en proposant des solutions plus sobres et innovantes : mobilité électrique, pompes à chaleur et rénovation, hydrogène décarboné, autoconsommation, compteurs intelligents…

L’objectif initial d’émissions de CO2e de EDF se situe entre 28 et 30 MtCO2 pour 2023. Cet objectif a été atteint avec 2 années d’avance ! Le Groupe EDF a déjà commencé à réfléchir pour revoir sa trajectoire d’émissions à 2030 et définir des objectifs plus ambitieux.



Qu’en est-il de la communication sur le bilan carbone EDF ?

Communication externe pour informer des initiatives prises


Nous sommes présents dans de nombreux groupes de réflexion et intervenons dans les écoles et universités. Concernant la communication autour de nos actions :

  • Notre directrice Développement Durable, Carine de Boissezon donne de nombreuses interviews pour nous accorder de la visibilité à nos actions.

  • Nous avons donné une série de conférences Eco2 ouvertes au grand public. Leur but est d’animer le débat intellectuel sur la notion de croissance verte autour de laquelle aucun consensus scientifique n’existe à ce jour.

  • Nous mettons en place une communication ciblée envers les élus et les clients, sous forme de plaquettes, flyers...

Nous avons aussi développé un observatoire de la perception du public sur la question climatique. Nous savons que c’est un sujet sur lequel il y a des attentes et des appétences. C’est donc primordial pour nous de communiquer là dessus.



Communication interne pour inclure les collaborateurs dans le bilan carbone EDF


EDF valorise l’intelligence collective en développant des formations pour l’ensemble de ses 165 000 salariés. Le but étant de s’approprier les engagements climatiques du Groupe grâce à ces initiatives :

  • EDF Pulse, une communauté permettant de diffuser les meilleures pratiques de l’innovation au sein du groupe.

  • Eco2, une démarche d’intelligence collective initiée à partir d’un cycle de conférences scientifiques dédiées aux enjeux d’une économie neutre en carbone.

  • Le passeport neutralité carbone permet de tester ses connaissances sur le changement climatique, de réaliser son bilan carbone et de passer à l’action au travers de défis pratiques.

  • Le groupe EDF s’est par ailleurs engagé à sensibiliser tous ses salariés aux enjeux climatiques par le biais de la « Fresque du Climat » (en 2021, 22 000 collaborateurs y ont participé).


Comment vous êtes-vous organisés pour porter cette transition bas carbone EDF ?

Suite aux recommandations de la Task Force on Climate related Financial Disclosures (TCFD) du G20 en 2017, EDF s’est engagé très rapidement. Nous nous sommes rendu compte que nous n’étions pas au niveau, notamment en terme de gouvernance. Nous avons travaillé dessus en 2018, et tout s’est accéléré par la suite !


Aujourd’hui, Jean-Bernard Levy, le CEO d’EDF est un des plus fin connaisseur de l’entreprise en terme de transition bas carbone. Il nous pose souvent des questions très pertinentes sur la comptabilité carbone !


Schéma de la gouvernance d'une organisation en transition bas-carbone - Gouvernance RSE - Stratégie de gouvernance pour un bilan carbone - La gouvernance de EDF
Schéma de la gouvernance de EDF pour une transition bas-carbone.


Pour l’organisation en interne, nous avons instauré :

  • Un “référent climat”, présent au conseil d’administration.

  • Un “référent climat”, présent au COMEX.

  • Un Comité Stratégique RSE présidé par notre CEO assure le pilotage de la stratégie climat et tout autre sujet lié aux engagements RSE du Groupe.

  • Les décisions en lien avec le chantier neutralité carbone et la RSE sont éclairées par le conseil des parties prenantes (qui reprend les attentes de la société civile), le conseil scientifique et le Comité de Pilotage des relations avec les Pouvoirs Publics (CPRPP, le lien avec les autorités françaises et européennes).

  • La direction Développement Durable intègre le Sustainable Developement Committee. Il s’agit d’une structure opérationnelle qui se réunit tous les deux mois environ. Elle est composée des responsables développement durable des différentes entités du groupe.

Un couplage a eu lieu entre les décisions stratégiques liées au climat et le suivi des performances financières. Cette organisation est garante du sérieux et surtout de la prise en considération des objectifs de Responsabilité d’Entreprise (RSE) dans les plans moyens termes des business unit du Groupe.


En créant un process efficace pour gérer le bilan carbone EDF ainsi que sa trajectoire carbone

La collecte des données pour un bilan carbone EDF


Tout l’enjeu est de collecter les données en interne. Nous ne souhaitons pas décentraliser cet aspect de notre bilan carbone EDF, nous avons mis en place une traçabilité rigoureuse.


Dans chacune des équipes, une personne est dédiée à la collecte et au reporting et retransmet le tout au niveau global. Ce collaborateur est garant de la qualité des informations collectées et du reporting. Sachant que notre bilan de gaz à effet de serre est audité, nous nous devons de créer un processus efficace et fiable.


De plus, nous nous appuyons sur des process existants et collectons toutes les données de performance du groupe au même moment. Par exemple, pour le reporting gaz à effet de serre, nous réutilisons le reporting des données non financières, et des systèmes informatiques viennent en soutien à la collecte. Nous voulons solliciter le moins possible nos différentes filiales et mutualiser les données qui sont remontées.


L’interprétation et la diffusion des données

Nous avons dans un premier temps éprouvé des difficultés à synchroniser le rapport annuel (diffusé en février-mars) et le rapport de gaz à effet de serre (en juin). Depuis 2 ans, nous avons révisé notre processus pour être capable de publier les principaux chiffres de notre bilan carbone dans notre rapport annuel. Pour plus de précision et de transparence, nous continuons de publier tous les ans notre bilan de gaz à effet de serre complet en tant que document séparé.


Savoir se faire accompagner

Nous avons beaucoup développé notre processus, mais chaque année, des questions méthodologiques reviennent. Nous faisons donc appel à des consultants pour nous aider sur les questions auxquelles nous ne pouvons pas répondre.


En diffusant les informations aux différentes entités du groupe EDF

Nous avons la responsabilité réglementaire de publier ces informations. Afin que nos filiales puissent s’approprier les bilans carbone, nous avons mis en place un reporting spécifique :

  • Le bilan est fractionné en fonction de chacune des entités du groupe.

  • Il est retransmis et présenté à chaque pôles et équipes.

  • Puis un travail de co-construction nous permet d’élaborer avec chaque entité une trajectoire de réduction.

Certaines de nos filiales ont des besoins spécifiques en terme de bilan carbone (pour prendre l’initiative, pour une réglementation nationale plus exigeante, pour avoir une approche plus fine...). Dans ces cas là, elles peuvent construire leur propre bilan en se limitant à leur seul périmètre.


Analyse des résultats du bilan carbone EDF

Nous arrivons à mesurer et suivre l’évolution de nos émissions de CO2 année après année. Etant donné que nous avons établi une trajectoire, nous devons rendre des comptes sur celle-ci. Si les objectifs ne sont pas atteint, il faut pouvoir l’expliquer et rectifier le tir au besoin.



Quel est LE conseil que vous donneriez à toutes les entreprises qui souhaitent travailler à la réduction de leur empreinte carbone ?


Tout d’abord, je dirai qu’il faut :

  1. Connaître son empreinte carbone.

  2. Comprendre les leviers qui sont à notre portée et ceux sur lesquels nous aurons moins d’impact.

  3. Fixer des objectifs et définir comment y arriver.

  4. Mandater les parties prenantes, les comités...


Pour finir, je dirai que la gouvernance est au cœur du succès d’une transition bas carbone. Il faut que le CEO lui-même soit convaincu ! Lorsque l’on à la bonne structure de gouvernance, tout avance plus rapidement.



 

Vous souhaitez faire un bilan carbone et définir votre trajectoire carbone, mais vous ne savez pas par où commencer ?


WeCount vous accompagne dans votre transition bas carbone. 🚀


Nous proposons :


👉 Des programmes d’accompagnement collectif de 3 mois encadrés par des experts carbone pour répondre à toutes vos questions. 👉 Une plateforme pour faciliter la collecte et l’analyse de vos données et voir l’évolution année après année.



Notre dernier article “Comment se former à la réalisation d’un bilan carbone” pourrait aussi vous être utile 😉